La direction artistique au Cameroun, une utopie?

L’univers artistique camerounais est chamboulé depuis quelques années. En effet tout commence à peu près avec la fulgurante ascension de Franko; bien sûr on n’oublie pas la percée de Stanley Enow avec “Hein Père”. Depuis lors les contrats avec des majors, des tournées aux quatre coins du globe n’en finissent pas, une aubaine pour ces jeunes talents.

Dareal : la genèse

Cependant, parmi ces jeunes talentueux on note des destins peu ou prou tragiques. C’est le cas de Dareal. On se souvient tous de son arrivée dans le Show Biz camerounais, plein d’espoir et déjà adulé par de nombreux jeunes. Effectivement les titres tels :

ont été d’énormes succès pour l’époque.

French Kind : le début des ennuis

Dans l’ensemble, tout semblait rose dans le meilleur des mondes. Un label, French Kind, qui avait fait de lui son Brand Ambassador, des clips et des projets à flots. Effectivement c’est avec désarroi que les fans apprennent durant l’année 2015 la séparation.

En effet, après les rumeurs qui allaient bon train, la confirmation ne s’est pas fait attendre dans le dernier titre de son EP(1×2+sorti le 30 mai 2015 sous son propre label Square Flow.

 

Sonolive : featuring Franko

Tout compte fait, “Petite Pause” et jusqu’à ce jour la seule version de l’artiste sur les détails de la rupture avec son ancien Label. Finalement il dépose ses valises chez Sonolive, suite à de nombreux va et vient indécis. Il devient alors le deuxième artiste du label au côté de Franko, en somme le résultat on le connait, pour les deux parties.

Il faut attendre le 2 septembre  2016, pour apprécier le premier projet signé Sonolive, le  changement de direction artistique est flagrant. Une sensation de Franko bis…

Le Darealausor se lance éperdument dans un style complètement différent. En fin de compte on passe de c’est quoi ton way  ( 68 918 vues )  à ça cuit  ( 31 892 vues ). Le glas de la descente sonne, son label commence à négliger ses projets. Finalement il quitte en silence le label et mets fin à ses activités artistiques… Fin de parcours pour cet étoile filante du Rap Mboa? Que nenni…

Imanee : le comeback

C’est le 6 octobre 2017 et la toile se bouscule quand Dareal annonce son comeback avec le titre Ayoho Ate. Il semble vouloir renouer avec son ancien style, mais reste encore indécis. Le constat est sans appel, la mixture est assez insipide, le manque d’un soutien logistique se fait ressentir: ce son qui annonce aussi une nouvelle mixtape intitulé “Au calmozor” cumule seulement près de 3800 vues.

 En outre, cette retour annonce aussi une co-production entre le label Imanee Ent et Square Flow. Il enchaîne courant 2017 avec un nouvel extrait de la mixtape, Palabah 2341, et aussi un nouveau clip “C’est gâté” réalisé par Mahine Sef.

Dareal : son actualité

La coproduction entre Imanee Ent et Square Flow semble être harmonieux. Dareal continue avec sa série de sons avec entre autres le remix de “Man’s no hot” et le titre “Les Begs”. 

Dareal

La dernière réalisation de l’artiste est “Sale”. En effet tout part apparemment d’un délire sur snapchat où il fait la promesse de publier un titre gratuitement si le Real Madrid remportait la champions league. Il a donc tenu sa promesse et poste le track produit par son beatmaker attitré, Stormz Kill It.

L’ambiance cette fois est une bonne atmosphère hip hop. Une solide production Trap, des versets menaçants, on ressent une rage, une nouvelle hargne, une renaissance? bref un rap comme on aime.

Bien sûr qu’on attend pas du nouveau Dareal d’être une copie pâle de son ancien succès, mais une chose est sûre, il est bourré de talents et on se souhaite de le voir exploser…

Facebook Comments

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here