DUC-Z et Tshibambi sont des victimes de Lisa

0
447

Absent depuis peu, le chanteur de RnB et auteur des chansons à succès “Je ne donne pas le lait” et “AFRICAN MAMY” nous revient avec LISA et cette fois, il se fait accompagner par TSHIBAMBI.

Qui est cette LISA?

Dans un rythme afrobeat qui n’est pas trop loin de son registre donc lui seul est le maitre, Duc-Z nous parle des histoires qu’on vit tout le temps au quartier. Malgré le fait qu’elle soit une chanson dansante, elle interpelle la conscience de nos sœurs. Celles-ci parce qu’elles sont jolies oublient la dualité pas toujours paradisiaque de la vie. La chanson en elle-même est donc un récit du vécu dans la société d’une briseuse de foyer, fouteuse de trouble, une prête à tout pour quelques billets de banque.

DUC-Z et Tshibambi sont des victimes de Lisa
DUC-Z

En créant le personnage Lisa, il prend la position d’observateur de scène. Les filles ne lui pardonneraient surement pas d’avoir dévoilé leur secret. On peut même entre dans la chanson « la sorcellerie te donne quoi ? ».

Même sans le son le message passe

Le réalisateur a fait un travail vraiment remarque vu qu’il a très bien mis en scène la situation. Tout d’abord, on remarque le lieu d’habitation de la jeune fille. On remarque facilement qu’elle vient d’une famille pas très riche. Mais cependant après avoir longtemps marché à pied, elle rentre la voiture de luxe d’un homme marié. Ensuite on voit le monsieur lui remettre beaucoup de billets de banque et sa femme se lamentant. Même sans le son, on peut facilement comprendre le message.

Signé chez Icon Fusion, Duc-z est bien parti pour nous proposer beaucoup de bonnes choses. Notre souhait serait que Duc-z réintègre le Game avec de belles mélodies. Découvrez et donnez-nous vos avis en commentaires.


Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here