La guerre des mastodontes universal, sony et warner en afrique

3
1195
universal music group sony music warner batobesse

Universal, Sony et Warner un trio à la banania

On se rappelle tous de l’histoire africaine et son partage par les forces coloniales, il y a quelques siècles. En effet l’afrique attire toujours les convoitises des continents voisins. Par sa richesse, sa jeunesse, son sous sol et depuis quelques années sa musique. Malgré la pauvreté ambiante elle réussi pourtant à influencer tout les genres musicaux contemporains, de la pop au jazz…

Différentes époques même politique

La richesse et la vitalité de la jeunesse africaine n’est plus un secret de polichinelle. Cependant, musicalement, les nigérians prouvent depuis quelques années que les rythmes et la mode musicale de demain seront principalement sous influence africaine. Pendant que Wizkid, Davido ou encore les P-Square écument la scène internationale en laissant des vagues, les MAJORS s’intéressent sournoisement au vivier noir.

aritstes nigerians batobesseLa force de frappe des nigérians profitent cependant à toute l’Afrique: francophone comme lusophone. En effet les artistes camerounais et ivoiriens ont le vent en poupe.

José Da Silva et Romain Bilharz

Ils sont les missionnaires envoyés dans les colonies pour évangéliser et convertir les artistes africains. José, un ancien DJ à Paris, est celui qui a fait découvrir Cesaria Evora au monde entier. En outre il est installé actuellement à Abidjan et s’occupe du prospect pour Sony Music. Quant à Romain, ancien musicien ayant vécu au cameroun et en côte d’ivoire, il travaille pour le compte de Universal Music Group et vit aussi en côte d’ivoire. En effet les deux représentants des deux géants de la musique vivent côte à côte dans des copieuses villas à Abidjan.

José Da Silva et Romain Bilharz batobesse

 

Aprés Ténor, Locko et Teety Tezano à qui le tour pour la nouvelle génération

Sur le triangle national, Ténor était le premier artiste “urbain” à être signer officiellement par un Major. En outre depuis quelques jours Locko est officiellement annoncé du côté de Universal Music. Entre autre nous notons aussi la présence de Teety Tezano chez Sony Music.

Le bénéfice de la signature en majors est encore imprécis. En effet les grands frères comme Manu Dibango (Mercury Records) et Richard Bona (Sony Music) ont montré l’etendu de cet impact. Mais ils font de la World Music, le hiphop et l’afrobeat francophone auront ils le même impact?

Force est de constater que les géants de la musique Universal et Sony, et bientôt Warner Music, tendent de plus en plus leur toile sur le continent africain… Bonne ou mauvaise augure?

 

Facebook Comments

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here