Sandrine Nnanga n’a pas besoin d’argent et de luxe

0
115

Depuis son tout premier single “Mulema” (le cœur), Sandrine Nnanga prend une position de loveuse. Ce n’est surement pas son dernier single “Pas besoin” qui viendra me contredire.

Récemment mariée au réalisateur Adah Akenji, on ressent de plus en plus de l’amour dans l’air. Celui-ci devient présent dans sa vie et dans ses clips. Que ce soit derrière la camera ou devant, le gars ne veut pas voir sa femme toute seule ou avec quelqu’un d’autre. D’ailleurs on a bien l’impression que Sandrine chante pour exprimer tout d’abord l’amour quelle a pour son mari.

Sandrine Nnanga n'a pas besoin d'argent et de luxe
Sandrine Nnanga – Pas besoin

Une artiste de la nouvelle génération avec des sonorités d’antan

Lorsqu’on écoute Sandrine Nnanga chanter, on ne devinerait pas toute suite qu’elle est originaire du sud. Sa passion sur la langue “Duala” est phénoménale. La chante tellement bien cette langue qu’on dirait une “Sawa“. À travers sa voix et la gestion de notes, on peut voyager jusqu’aux années 80 ou 90. Sa reprise sur la chanson “Osi dimbea” lui a redonné un confiance en elle et elle peut désormais prendre le risque de faire des fusions générationnelles dans ses chansons.

Elle parle d’amour désintéressé, plein de passion, de réconfort et de confiance. On dirait bien qu’elle s’inspire aussi de sa propre vie. Ce qui veut dire qu’Adah Akenji la comble suffisamment pour devenir sa muse.

Un mari devant et derrière la camera

Une réalisation d’Adah Akenji a.k.a mister “Has Spoken“, champion en image grandeur nature (4k), ne pouvait pas négliger sa compagne. Il a harmonisé les couleurs pour faire ressortir la beauté de sa femme. Certains serait même très jaloux de la façon dont il met son potentiel en avant pour la faire briller. Sandrine Nnanga est d’ailleurs programmé pour le concert SBO organisé par Orange et Universal Music Africa.

Découvrez son titre “Pas Besoin” et laissez vos appréciations en commentaire!!!

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here