Tout sur Diplomate le nouveau manager de Tenor

1
942

Bonjour Diplomate, depuis quelques semaines on a vu la toile s’affoler à ton sujet. Déjà par rapport au fait d’être le nouveau manager de Ténor. On aimerait donc savoir :

Qui est donc ce Diplômate? Et comment vit t-il sa nouvelle vie de manager?

Bonjour Charly, merci pour l’intérêt que tu portes pour ma personne, bonjour aussi à toute l’équipe de BatoBesse.

Alors, vous dites que la toile s’est affolée du fait de la découverte de mon rôle en tant que manager de TÉNOR. Moi je traduirai ça comme de « l’ignorance à mon sujet ». À vrai dire j’exerce dans le domaine culturel depuis 2012, au pire 2013, avant c’était des soirées boites de nuit. C’est aussi à force de côtoyer des artistes et les gens du milieu que beaucoup appellent « Showbizz ». Je me suis tout de même orienté dans ce sens là où j’axais mes événements (HOT PARTY) pour la cause des artistes “en herbe “, de plus en plus je me sentais à l’aise dans le milieu mais c’était très difficile, car pas véritablement un bon carnet d’adresse, mais je ne baissais pas les bras tant que je gagnais déjà le minimum pour subvenir à mes besoins.

Un peu après, disons 2014/2015 je me suis orienté vers la communication digitale. Plutôt parce que les gens me sollicitaient pour leurs projets, du fait de ces activités événementielles. C’est donc ainsi que je me suis rendu compte de mon potentiel, ou du moins de ce que j’avais. Alors j’ai décidé de créer une page (Facebook), qui ferait dans la communication digitale, 237 Degré record, mais le projet n’avait pas marché, mais j’ai rien lâché. J’ai enrichi ma manière de travailler, et j’ai osé avoir un artiste en tant que manager, artiste nommé BROWNY, avec qui j’ai fait de belles choses, en termes de visibilité et de rendu, puis j’ai relancé une autre plateforme 237 Urban Industry, qui ferait dans le management et la détection d’artiste talentueux et puis leur promotion. Avec le soutient incommensurable et gratuit de WYLLIAMS MEBARA

Je ne pourrai aller dans la chronologie exacte, ou même mentionner toutes les péripéties, mais après BROWNY j’ai managé LA BARONNE, avec qui j’ai beaucoup appris aussi, en parallèle j’ai géré l’artiste et producteur de films SAMIRA ZÉ, ainsi que le label Black Stone Musik en tant que manager, puis mon assistance pour des artistes comme PRINCE ROBY, et le community management de CARL BRIZZY puis le management de BLINKO.

Sûrement j’ai omis de citer des tonnes de choses, mais durant tout ce temps, j’avais ma relation avec TENOR, relation plutôt confidentielle, et je pense qu’il me faisait plus confiance que moi je ne lui faisais confiance, ce Mr est d’une vision qu’il est difficile d’épouser, mais je pense qu’il a su m’apprêter pour le futur, déjà en me confiant le management de son label Ebanflang En Pire, mais aussi me confiais souvent les tâches les plus délicates. Je pense donc qu’il a eu le temps de m’apprêter et de me mettre en condition(…)

Comment as-tu fait pour directement te retrouver manager de Tenor 🤔

En tenant compte de mes propos précédents, je vais rajouter que TENOR est mieux placé pour répondre. Parce que j’ai des choses que je ne perçois pas moi même, sinon avec le temps

Ce que vous deviez savoir, c’est que ce n’était pas mon objectif. Tout ce que je fais est de :
– Rester moi
– Privilégier les intérêts de mon vis-à-vis avant les miens
– Me porter volontaire
– Mener à bien les tâches qu’on me confie.

Aujourd’hui je suis le manager de TENOR, je vis la même vie mais seulement avec des objectifs différents. Je côtoie un entourage plus professionnel, donc au quotidien je travaille. Parce que j’ai beaucoup à apprendre des aînés, de mon entourage et avec le soutien de la plus grande équipe de travail que la terre connaît (GO AHEAD). Je me sens bien entouré et galvanisé, du coup je prône le travail et je sais que ma modeste personne pourra s’en sortir dans ce dont j’ai été appelé.

Quels sont tes objectifs à moyen ou à long terme avec la carrière de Ténor? C’est quoi ton secret?

Diplomate le nouveau manager de Tenor
Diplomate

Bon, mes objectifs iront plutôt dans le sens de la vision de TENOR, je ne vous apprends pas qu’un artiste c’est une vision, du coup il y’a un Single en Promotion, nous y travaillons, il y a son Album qu’il prépare avec beaucoup de foi, il y a des concerts, bref je ne peux rentrer dans tous les détails, mais avec son dévouement et l’appuie d’Universal Music Africa, tout cela, nous le mèneront à bien.

Tu n’as pas peur de pouvoir mal faire quelque part? Connaissant le calibre du précédent (Taphis) le poids sur tes épaules actuellement ne te fait pas un peu peur?

Déjà je salue et je tire un coup de chapeau au grand frère et modèle que vous avez nommé le “précédent“. Mais non, j’ai pas peur de mal faire. Ce que vous devez savoir c’est d’abord qu’il y a Dieu dedans. C’est lui qui nous accorde le discernement et l’ouverture d’esprit face à chaque situation présentée. Après il faut faire preuve de maturité et de conscience ce qui permet d’attaquer chaque situation avec délicatesse et surtout de n’en négliger aucune.

Tout le monde peut mal faire, l’essentiel restant de se racheter et de rester focus sur les objectifs

Récemment tu as fais découvrir le jeune rappeur MotoMan (un nom que toi même as donné) que devient t-il?

Smarking Le Motoman, ce jeune qui a des conditions de vie assez difficiles est actuellement du côté de Douala, en fait je l’ai découvert en l’écoutant chanter sur sa moto, puis je lui ai soumis à la magnifique équipe de promotion Go Ahead, et avec cette équipe, on a exposé son talent au niveau des réseaux sociaux, avec des très bons résultats, il a même eu plusieurs propositions de contrats, mais en majorité c’était des contrats qui ne l’aidaient pas à vivre dans l’état d’esprit d’un artiste […] Du coup nous gardons une vision pour sa carrière en attendant qu’un producteur sérieux le prenne. Il est toujours disponible sur sa page (Facebook). Ce Motoman a du talent.

Comment tu te vois dans 5 ans

Dans 5 ans, Je me vois entrain de voir TENOR au sommet de sa gloire. Ayant conquis le Nigeria, le Ghana, l’Afrique du Sud, étant confirmé en France et connu aux États Unis.

Je me vois étant fier d’OCHO et DAGO qui auront réussi dans la musique avec ou sans Ebanflang En Pire.

Je me vois fier des solutions que j’aurais trouvé pour améliorer les conditions de vie des artistes camerounais. Mais surtout les conditions de ceux en herbe aussi.

Personnellement n’y a pas de gloire que je recherche. Je compte apprendre chaque jour, et je me souhaite une belle carrière. Le plus important, partageant ce que j’ai appris des autres et faisant le bien à tous ceux qui auront besoin de moi.

Merci pour ces informations et vivement que vos projets soient menés à bien

C’est moi qui vous remercie de l’attention et du travail que vous abattez dans le Game.

Facebook Comments

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here