Entrepreneur-gate, la fin du mythe “startup camerounaise”?

1
1276
cedric atangana william elong startup camerounaise entrepreneur-gate batobesse
cedric atangana william elong startup entrepreneur-gate batobesse

Entrepreneur-gate – la genèse

L’histoire de l’entrepreneur-gate commence le mardi 15 Janvier 2019. En effet, le magazine en ligne investiraucameroun annonce une levée de fonds de plus de 1,3 milliards de Fcfa par un jeune entrepreneur camerounais. Cette information est ensuite confirmée en la personne de William Elong sur le média afro européen, agence ecofin.

William Elong

William Elong - Drone Africa entrepreneur-gate batobesse
William Elong – Drone Africa

Paradoxalement, le jeune surdoué de 26 ans, classé dans la liste Forbes 2016 des “most promising young African entrepreneurs”, se retrouve au milieu des tirs. Autrement dit, les félicitations et les messages un peu haineux sont rapidement apparu sur les réseaux sociaux. Notons que au milieu de ces débats, il se voit être interpeller par @africatechie. La très respectée Rebecca Enonchong aka africatechie est une pionnière des nouvelles technologies au Cameroun.

Rebecca Enonchong Cameroon Cameroun entrepreneur-gate batobesse
Rebecca Enonchong

Révélations et transparence

Rebecca Enonchong interpelle donc William, tout en l’exhortant à dévoiler plus concrètement les contours du deal. L’idée, d’après elle, c’est de pouvoir ainsi permettre aux générations suivantes de profiter de l’expérience d’une telle levée de fonds. D’ailleurs un flou total existe sur les objectifs et les projets d’avenir de ces investisseurs étrangers (allemands). Des questions sont d’ailleurs récurrentes, “Drone Africa” est il toujours “made in Cameroon”? Qu’en est il des employés? Où seront ils fabriqués? Qui sont ces investisseurs? etc etc…
La discussion autour du fondement d’une pareille révélation fait apparaitre une profonde déchirure au sein des soit disant CEO de la scène entrepreneuriale camerounaise. Les uns prônant le secret et les autres la communication, d’ailleurs William Elong penche plus pour cette dernière.

Le débat aurait été clos, si il n’y avait pas eu de révélations plus ou moins fracassantes. En effet certains Twittos révèlent des incohérences dans le parcours académique et surtout dans le bien fondé des drones dits africains (qui ne serait pas totalement fabriqué au Cameroun). En fait le boitier de commandes de ses drones, ne serait pas une pure fabrication camerounaise, mais bel et bien asiatique.

entrepreneur-gate batobesse

Mais les investigations font faire une autre victime dans cette histoire de l’entrepreneur-gate …

Cedric Atangana

Cédric Atangana WeCashUp entrepreneur-gate batobesse
Cédric Atangana – WeCashUp

Nul doute que sans le cas “William Elong”, Cédric Atangana serait resté dans l’ombre des focus pour un peu de temps encore. Par contre une enquête ou du moins une étude poussée est dévoilée, au lendemain de l’annonce de William, sur le site de Ace, le disrupteur (@ledisrupteur). Comparativement à Mr. Elong, selon l’enquête, le produit WeCashUp est une fourberie à grande échelle. Que ce soit du parcours académique inventé de Mr. Atangana à la non fonctionnalité des produits WeCashUp en passant par un service client inexistant, tout est trouble.

Fake It, Until You Make It

Cette maxime, bien connue dans le milieu de l’entrepreneuriat, semble avoir été trop pris au sérieux par les deux jeunes techies camerounais. Des parcours académiques embellis, des produits non finis et autres fakes, il semble bien que l’Afrique francophone et le Cameroun en particulier paye très cher cette mascarade qui se joue à ciel découvert.

L’entrepreneur-gate bien que révélatrice reste néanmoins je l’espère une exception. En effet la scène des startups au Cameroun ne se limitent pas aux deux jeunes hommes ci dessus cités. Mais de part leur médiatisation et surtout de l’élan d’espoir qu’ils ont su apporter aux jeunes camerounais, il est assez triste de voir autant de mauvaises publicités autour d’eux.

Vivement que le made in Cameroun fiable prenne le dessus.

Facebook Comments

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here